0%

Give Back Charity

GIVE BACK CHARITY est une association à but non lucratif créée par l’artiste DADJU, Joss Mundele et Nasser Ghivalla, soucieux de transmettre à travers leur carrière artistique des valeurs d’entraide et de solidarité.

GIVE BACK CHARITY est une structure officiellement déclarée auprès du gouvernement français, reconnue d’intérêt général. Sa déclaration auprès des autorités compétentes françaises a été enregistrée le 04/04/2019.
Par cela, l’association est habilitée à participer à des projets de bienfaisance, à récolter des fonds financiers, les reverser ou exécuter elle-même des projets humanitaires.
Reconnue d’utilité générale, l’association est habilité à émettre des reçus fiscaux pour tout don reçu.

Professionnelle, notre association ne s’appuie que sur des partenaires officiels et agrémentés par les autorités des pays bénéficiaires.
L’association peut néanmoins conduire des projets avec des ressources internes et dédiées, ceci afin d’assurer un strict contrôle et suivi dans la gestion des projets et des dons.

100% DON – 100% TRANSPARENCE

La politique de gestion des dons choisie par Give Back est simple :
1€ donné = 1€ reversé à l’organisme bénéficiaire.
Nous portons une importance capitale à ce que l’intégralité des dons soit reversée dans les projets exposés à nos donateurs.

Comment y parvenir ?

L’association Give back charity s’est entourée de grands donateurs anonymes qui ont souhaités apporter leur contribution à ce noble projet en couvrant l’ensemble des frais annexes nécessaires à l’exécution des projets humanitaires.
Ainsi, l’intégralité des dons sont reversés exclusivement à l’organisme bénéficiaire.

«MWASI YA CONGO»


«Mwasi ya Congo» littéralement «Femmes du Congo», dans ce nouveau titre, l’artiste Dadju rend un hommage solennel à ces femmes qui continuent à vivre malgré les drames qu’elles vivent.
Cet hymne à la FEMME d’où qu’elle vienne et quelque soit sa couleur se veut rassembleur, un poème de considération et d’estime à l’attention de toutes ces mères qui mènent une vie au service des autres, élèvent et éduquent les générations futures.

La situation dramatique d’une partie des femmes du Congo a été mise en lumière ces dernières années. Des femmes, mères de familles, épouses, mais aussi des petites filles et même des bébés sont victimes de violences sexuelles.

Au-delà de la simple philanthropie, il s’agit là du point de départ d’un engagement fraternel et social pour Dadju et son équipe humanitaire, soucieux de contribuer à l’amélioration de la condition des femmes victimes de violences.

Pour ce premier projet humanitaire porté par l’association GIVE BACK CHARITY, ils choisissent la Fondation Panzi et s’unissent avec le docteur Denis Mukwege – Prix nobel de la Paix 2018 – afin de soutenir la cause des femmes du Congo dans leurs projets d’aide qui visent à apporter un soutien psychologique, médical, légal et financier aux victimes de violences sexuelles et à leur famille.
Le but est de permettre à ces femmes de retrouver leur dignité, faire renaître en elles l’espoir en leur donnant les moyens de se reconstruire et d’envisager un avenir plus serein.

Les fonds récoltés durant cette première phase de collaboration seront reversés directement à la Fondation Panzi et son projet : La Maison Dorcas.

“J’ai envie de partager avec ceux qui m’ont soutenu et me soutiennent, ce projet humain au profit de toute une génération”

L’HOMME QUI “RÉPARE” LES FEMMES

Photos :  Josh Estey
Le docteur Denis Mukwege, chirurgien gynécologique de renommée mondiale, est le fondateur et le directeur médical de l’Hôpital Panzi à Bukavu, en République démocratique du Congo (RDC). Il a fondé l’hôpital en 1999 avec comme objectif de fournir des soins gynécologiques et obstétricaux et de travailler sur les questions de santé maternelle. Mais dès l’ouverture de l’hôpital 1999, le Dr Mukwege et son personnel voit arriver des femmes victimes de violences sexuelles. Aujourd’hui, 20 ans plus tard, ce sont plus de 55 000 victimes de violences sexuelles qui ont été prises en charge à l’hôpital de Panzi. L’hôpital traite, non seulement les survivants avec des blessures physiques, mais fournit également des services juridiques et psycho-sociaux à ses patients ainsi qu’une aide a la reinsertion socio-economique. Tous les patients victimes de violences sexuelles sont traités gratuitement à l’Hôpital Panzi.

Surnommé “l’homme qui répare les femmes”,
Il reçoit, en 2018, il reçoit le Prix Nobel de la Paix pour ses efforts et son combat pour mettre fin à l’utilisation du viol comme arme de guerre. Prix qu’il dédiera « aux femmes congolaises, mais également aux femmes de tous les pays du monde, meurtries par les conflits et confrontées à la violence de tous les jours. »

LA FONDATION PANZI

Photos :  Josh Estey
Située dans la commune de Panzi à Bukavu en République démocratique du Congo, la Fondation Panzi fait le relais du travail du Dr. Denis Mukwege et de son hôpital, l’Hôpital de Panzi, afin de permettre la reconstruction psychologique et physique ainsi qu’une aide juridique et la réinsertion socio-économique des victimes de violences sexuelles. Depuis 9 ans, la Fondation Panzi se veut être la voix des opprimées, des victimes, des filles et mamans congolaises qui subissent tous les jours l’inimaginable dans cette région du monde…

LA MAISON DORCAS

Photos :  Josh Estey
La Maison Dorcas, un des projets de la Fondation Panzi. C’est un centre de transit et d’autonomisation des femmes qui ont été victimes de violences sexuelles.
Lieu de passage qui se situe à Panzi et où les femmes survivantes bénéficient d’un grand soutien psychologique avec des psychologues et des assistantes psycho-sociales. Elles s’y reconstruisent psychologiquement après avoir vécu le pire.
C’est un lieu de paix où elles peuvent exprimer leurs peines et les transformer en force ou en joie.

Elles y viennent également afin de suivre des formations, d’apprendre à lire, un métier, l’informatique, la vannerie, le tissage de panier, la couture. À la fin de leur formation, elles reçoivent un micro-crédit afin de commencer leur propre commerce et redémarrer une nouvelle vie.

Photos : Josh Estey

boohooMAN x Dadju

Si vous êtes fan de Dadju et un(e) fashion addict, vous savez probablement déjà que la marque boohooMAN lance 2 collections capsules inédites de plusieurs modèles, sélectionnés par l’artiste Dadju.

“ Il est connu qu’il est meilleur de donner que de recevoir, c’est pourquoi nous avons fondé le programme de charité Boohoo afin de sensibiliser et soutenir financièrement les causes qui nous sont chères… ”

La marque, a choisi d’allier mode et philanthropie en proposant une collection de modèles exclusifs, sweats et t-shirts dont les bénéfices des ventes de ces produits seront reversés à l’association Give back pour soutenir son projet en faveur des femmes du Congo.

Alors bonne nouvelle, voici un excellent moyen de se faire plaisir tout en soutenant une cause humanitaire.
Les pièces inédites seront disponibles à l’achat sur le site Boohoo dès le 29 novembre…

Je fais un don

Choisir le montant
Sélectionnez le mode de paiement
Informations personnelles

PlayCoverTrack Title
Track Authors